Des idées qui circulent

    Préambule

    Préambule

    Le VUL en détails :

    • Le VUL (véhicule utilitaire léger) est un véhicule destiné au transport de marchandises et dont le poids total autorisé en charge n’excède pas 3,5 tonnes ; l’appartenance à cette catégorie est indiquée par la mention « Ctte » sur la carte grise.


    • Le VUL se caractérise par une partie arrière destinée au transport de marchandises. Cette partie peut se présenter sous la forme d’un plateau (comme sur les pick-up) ou bien d’un caisson tôlé ou vitré (comme sur les fourgons). 


    • La séparation physique entre la partie du véhicule dédiée au pilotage et celle dédiée aux marchandises peut exister par construction, ce qui est le cas sur les châssis cabine, comme elle peut être inexistante par construction, ce qui est le cas de certains fourgons.


    • Un VUL retenu pour un usage professionnel devra être choisi autant pour les caractéristiques de sa partie cabine que pourles capacités de sa zone arrière.

    • Lors de l’usage professionnel d’un VUL, la conduite est un maillon dans une chaîne d’activités liées à l’exercice d’un métier. En effet, il faut charger le VUL, le conduire, ledécharger. A ce triptyque minimal, il faut parfois ajouter l’usage du véhicule comme atelier, vestiaire, cantine ou même bureau. De plus, le véhicule peut aussi être le support de moyens de communication embarqués.

    • L’utilisation d’un VUL présente donc des risques professionnels spécifiques d’atteinte à la santé de son utilisateur, en plus du risque d’accident de la route. Lors du chargement, les salariés sont exposés aux risques de chute de plain-pied ou de hauteur lors d’utilisation de galerie et de chute d’objets. Ils sont confrontés aussi aux risques liés aux manutentions manuelles et à ceux induits par la nature des marchandises transportées (poussières, solvants,…).


     • Lors de la conduite, d’autres risques apparaissent : l’accident de la route avec un potentiel « sur-dommage » dû au chargement, l’agression physique en cas de tentative de vol de la cargaison, le stress dû à la circulation et aux contraintes horaires et les troubles musculosquelettiques dus à la position de conduite.

     • Le VUL utilisé dans le cadre professionnel devra être aménagé en vue de prévenir ces risques d’atteinte à la santé et à la sécurité des salariés lors de son usage, à l’arrêt comme en circulation.